• Pendant ce temps

    Cet évènement ne concerne que les personnes qui ont décidé de quitter le palais et qui ne passeront donc pas les tests.

    15 Août de l'an 2222, 08:00 du matin.

    A votre réveil, vous retrouvez une enveloppe sur votre table de chevet ainsi qu'un plateau repas de mets délicieux et deux piles de vêtements propres.

    Le contenu de la lettre:

    [Votre nom],

    Tu connais maintenant la raison de ta présence en ce palais. Les explications t'ayant déjà été données la veille je ne m'attarderais pas d'avantage dessus. Il est à présent temps de nous faire part de ton choix. Nous ne te demandons nulle explication: cela ne nous concerne pas.

    _ Si tu as choisi de rester et d'aider en tant qu'Elu, enfile la tenue à ta droite et rejoins-nous dans la salle du trône. Tu connais à présent le chemin.

    Il s'agit d'une tenue d'entraînement au combat entièrement noire, décorée de liserés dorés pour les garçons et argentés pour les filles, et de bottines de cuir souple.

    _ Si tu as choisi de partir et de continuer ta vie, autant que cela te sera possible, sans changements, enfile la tenue à ta gauche et pars, les portes du palais te sont ouvertes. Un garde attend devant ta porte si tu souhaites solliciter une protection rapprochée en dehors du palais. 

    Il s'agit d'une tenue de ville simple et sans fioritures, mais découpée dans un tissu d'excellente qualité.

    Quel que soit ton choix, je te souhaite une bonne continuation,

     

    Timéïs II, Empereur Sumérien.

    Si vous êtes ici c'est que vous avez décidé de partir. Vous enfilez donc la tenue à votre gauche et prenez la direction de la sortie. Mais avant cela, un garde vous rattrape et vous demande si vous désirez une garde personnelle en dehors du palais. Allez-vous accepter, et faire équipe avec un inconnu que vous apprendrez à connaître? Avec qui vous vous entendrez? Ou que vous détesterez? Ou bien refuser, et vous la jouer solitaire face aux catastrophes qui vous attendent?

    Dans cet évènement vous ne pourrez faire parler que votre personnage. Je posterais des actions différentes selon les personnages et leur choix de départ au fur et à mesure. Lorsque je le dirais, et seulement lorsque je le dirais, l'évènement prendra fin.


  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Avril à 19:21

    Pour le moment vous devez simplement faire part de votre choix:

    _ soit vous partez et je vous concocterai des évènements en dehors de la lutte du palais

    _ Soit vous restez et vous passerez les tests ainsi que l'entraînement qui suivra

    Je vous dirai lorsque vous pourrez passer à la suite

    PS: vous avez la possibilité de partir pour revenir plus tard mais, dans ce cas, vous ne pourrez pas passer les tests et devrez attendre l'entraînement pour revenir au palais. En revanche si vous décidez de rester, vous ne pourrez plus faire demi-tour.

    2
    Mardi 13 Avril à 19:26

    Métis lu la lettre, elle tenait son destin dans ces mains, elle devait y réfléchir, elle pris la décision de partir, elle pourrait toujours revenir... Elle était encore très jeune, et elle n'était pas encore prête pour cela, quelques jours de réflexion serraient mieux. Elle espéré de tout son coeur de revenir ici, un jour...

    3
    Lundi 19 Avril à 09:52

    Alors que Métis sors de sa chambre bien décidée à partir d'ici, un garde l'arrête. Plutôt bel homme et surtout extrêmement jeune, 17 ans tout au plus, il ne porte pas l'habituelle armure des gardes cependant à son maintiens et son regard, sans cesse analysant et mémorisant, on peut affirmer sans risque de se tromper que s'en est un. Ces paroles viennent d'ailleurs confirmer son rôle au sein du palais:

    " Loin de moi l'idée de vous empêcher de partir Mademoiselle, cependant je me dois de vous proposer mon soutien durant votre voyage. Avant de refuser sur un coup de tête vous devriez prendre le temps d'y réfléchir. Un danger sans nul autre pareil approche, vous et moi le savons très bien mais qu'en est-il de ces peuples innocents. Nous pourrions les en protéger au mieux en attendant les Elus; vous en êtes une d'ailleurs que vous le vouliez ou non et que vous restiez ici ou non. De toute façon, peu importe votre réponse, j'irai au secours de ces gens. La seule question qu'il reste à se poser c'est si vous m'accompagnerez ou si vous déciderez de fuir chaque problème et chaque danger, car ce ne sera pas sans risques mais je ne vous apprends rien."

    4
    Lundi 19 Avril à 09:55

    -Très bien... Suivez moi si cela vous fait plaisird. Soupira t'elle en levant les yeux au ciel.

    5
    Mardi 20 Avril à 22:46

    Andrea, le garde

    A ces mots, il lâche un large sourire et s'empare d'un gros sac posé dans un coin.

    " J'espérais que vous diriez cela! Je serais vous j'irais chaparder quelques restes dans les cuisines... Enfin bon, à vous de voir! Vous ai-je dis que je n'ai jamais quitté Suméris? J'ai hâte de voir à quoi ressemble le monde! Vous vous venez d'où au juste? Oh, mais j'en oublie mes bonnes manières: Andrea, pour vous servir. Et vous quel est votre merveilleux nom?"

    Ce jeune bellâtre semble donc être une véritable, et inépuisable, fontaine de paroles...

    6
    Mercredi 21 Avril à 15:36

    Métis, couleur: bleu

    -Je m'apelle Métis. Et Andréa... Calmez vous, nous ne partirons pas bien loin, vous pouvez me tutoyé, nous commencrons par rentré chez moi, pour voir ma famille, nous mangerons, vous changerais de vétement, ont dirait que vous allé à la mess la... Et ont ferras plein de truc, je veut que sa soit une bonne anné.

    7
    Mercredi 21 Avril à 16:30

    Andrea, le garde

    A ces mots le visage du jeune homme se décompose. Lui qui rêvait de parcourir le monde... Pourtant, malgré sa déception évidente, il se reprend bien vite et dit:

    " Enchanté, Métis. Allons, ne perdons pas un instant, il est l'heure d'y aller. Deux chevaux nous attendent dans la cour du Palais."

     

    8
    Mercredi 21 Avril à 16:31

    -Ne vous intéquiet pas, nous voyagerons, je vous le promet Andréa! 

    9
    Mercredi 21 Avril à 18:42

    Andrea, le garde

    " Hey! Je croyais que nous devions nous tutoyer. Vous savez je ne suis pas si vieux que ça, je n'ai que 17 ans." s'exclame-t-il en montant souplement à cheval.

    10
    Jeudi 22 Avril à 09:02

    -Très bien, vient maintenant.

    11
    Lundi 26 Avril à 17:21

    Près d'une journée de route plus tard, vous apercevez enfin le toit de la maison de Métis. Andrea gigote d'anxiété sur sa scelle.

    " Je dois avouer que je suis particulièrement stressé, Miss Métis. Si vous voulez tout savoir je n'ai même jamais été stressé à ce point. J'ai pourtant vécu de mes cinq à mes dix-sept ans au service du chef de l'armée sumérienne - croyez-moi ou non, on ne fait pas plus effrayant - et ai combattu maintes bêtes féroces ou hommes assoiffés de sang... Vous ai-je dis à ce propos que... Oui, j'ai compris j'arrête de parler." finit-il par dire alors que Métis, déjà loin, se précipite au galop vers sa famille.

      • Mercredi 19 Mai à 14:14

        Métis se retourna vers Andrea.

        -Venez Andrea, nous allons mangez, mais avant, je vous fait la visite de notre maison, vous avez une chambre pour vous toute seul, elle est génial, venez voir ca! Clama Métis en allant cherché Andrea.

    12
    Mercredi 19 Mai à 12:27

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

     

    Tina regarda la lettre qu'elle tenait entre ses mains. Elle ne savait pas quoi faire. IL se sont surement trompés, je n'ai pas de pouvoirs et je ne suis pas une "Élue". Je veut juste reprendre ma vie comme avant au lieu de servir l'emprereur ; même si cellui-ci lui avait fait bonne imprésion. Elle ne voulait pas que quelqu'un décide de son destin, elle voulait le façonner à sa manière. Elle n'aimait pas les ordres et encore moin qu'on lui oblige à faire quelque chose dont elle n'avait pas envie. Si je reste, pensa-t-elle, ils vont nous obligés à "sauver les gens", et moi je ne veut pas le faire, oui aider des gens c'est bien mais je n'ai pas de "pouvoirs".

    Elle enfila la tenue de gauche, quoique un peu serrée, elle lui allait plutôt bien. Tina n'avait presque jamais portée de tenue comme ça.

    Elle se leva, et prit la direction de la porte puis de la sortie.

      • Mercredi 19 Mai à 12:52

        Alors que Tina s'éloigne un garde l'interpelle.

        Gabriel, un garde:

        " Mademoiselle Tina, suite à votre décision de quitter le palais," commence-t-il avec un regard sur sa tenue vestimentaire " je me dois de vous proposer mon aide et ma compagnie durant ces moments passés en dehors du palais. Bien sûr le choix de ma présence à vos côtés vous appartient; aussi j'attendrais votre autorisation pour vous suivre."

        Quel choix feras-tu? Autoriseras-tu Gabriel à te suivre ou opteras-tu pour un voyage en solitaire?

    13
    Mercredi 19 Mai à 14:02

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

     

    Je commence à m'en aller l'orsqu'un garde m'interpelle :

    - Mademoiselle Tina, suite à votre décision de quitter le palais," commence-t-il avec un regard sur sa tenue vestimentaire " je me dois de vous proposer mon aide et ma compagnie durant ces moments passés en dehors du palais. Bien sûr le choix de ma présence à vos côtés vous appartient ; aussi j'attendrais votre autorisation pour vous suivre.

    Sans même me donner la peine de le regarder j'allais lui dire de manière asser sèche que je n'avait besoin d'aide de personne et encore moin d'un garde quand je me dit que ce serai peut-être bien d'être escortée par quelqu'un qui me protègerai.

    - Très bien. Vous pouvez me suivre.

      • Mercredi 19 Mai à 15:05

        Gabriel:

        " Bien. Deux chevaux nous attendent dans les écuries de la cour d'Honneur si vous le souhaitez."

    14
    Mercredi 19 Mai à 15:32

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - D'accord. Au faite, vous vous appeller comment ?

     

    (PS : Gabriel est comment ? Jeune, vieux, ... ?)

      • Mercredi 19 Mai à 15:42

        ( La vingtaine)

    15
    Mercredi 19 Mai à 15:44

    Gabriel:

    " Gabriel, miss Tina. Ex-commandant de la deuxième légion de rang six, si vous voulez tout savoir."

    16
    Mercredi 19 Mai à 16:24

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - Ah d'accord... répondi-t-elle d'une voix morne.

    Ils montèrent à cheval et se dirigèrent versles portes du palais. Tina n'avait aucune idée de l'endroit où ils pouraient aller. Évidament, elle n'avait pas une grande maison et sa maison ne lui appartenais pas vraiment... Peut-être iraient-ils dans la forêt qui entourait la ville ... ? Tina se demanda un instant si elle avait bien fait de partir, mais elle chassa vite cette penser ; si j'accepte de les aider ils vont se servir de moi !

    17
    Jeudi 20 Mai à 22:28

    Andrea: (pour Métis)

    " Vous avez une fort jolie maison Métis! Aurais-je ma propre chambre ici? Vous ai-je déjà dis à ce propos que je n'avais jamais eu de chambre individuelle? J'ai hâte de tester cette nouvelle expérience! Et si je nous préparais le repas de ce soir? Vous ne le savez pas encore mais croyez-moi je suis un excellent cuisto."

      • Samedi 22 Mai à 17:17

        Métis ( à Andrea).

        -Doucement Andrea. Répondit Métis en ouvrant la porte d'une chambre de luxe belle et spacieuse.

        -Voici votre chambre Andrea! Indiqua Métis toute contente, elle pursuivit. Le psa est dérrière cette porte, le jacouzie est sur la terrasse couverte, la piscine comune en bas, elle est creusé bien sur, après la cuisine, le salon,... Sont en bas, c'est notre cuisinier qui s'en occupe, donc pas de panique, après, nous avons une femme de ménage, un jardinnier et d'autre personne qui travaille pour nous, bien sur, ils ont un bon sallaire, un toi, de la nourriture et sont bien traité, nous n'aimons pas l'esclavage, nous en avons horreur, donc ont fait tout l'inverse, pas de panique sur ce point, les sanitaire et les douches sont séparé, vous avez votre propre douche et pareil pour les sanitaire, un mini bar est à votre disposition, il est sous se meuble, après, la salle de gammingue est au bout du couloir, vous avez besoin de quelque chose, appellé moi, ou une personne qui vie ici, nous serons à votre disposition, si besoin, vous aurez un assitant, qui vous accompagneras et vous servira dignement, voila, je vous laisse vous reposé, à tout t'a l'heure Andrea!

        Métis ferma la porte de la chambre et partis.

    18
    Jeudi 20 Mai à 22:32

    Pour Tina:

     - Deux jours plus tard -

    Gabriel:

    " Debout Miss Tina. Il est l'heure de reprendre la route, le soleil se lève. Baies et brioche au lait au petit-déjeuner."

    19
    Vendredi 21 Mai à 19:47

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

     

    Le vide. Le noir. Tout à coup j'entend un cri. Un cri déchirant. Je lève mes mains pour les plaquers contre mes oreilles, mais je n'arrive pas à les bougers. J'essaye de tourner ma tête d'un côté puis de l'autre pour voir qui a crié. Je n'y arrive pas. Je suis clouée au sol incapable de bouger. Soudain j'entend encore le cri déchirant, il y en a même plusieurs, tous crient de désespoir et de douleur d'avoir perdu un être cher. Des images sanglantes envahissent mon esprit. Je veut détourner le regard mais je n'y arrive pas. Devant mes yeux défilent des images violantes, un petit garçon auprès de sa mère toute en sang. Un adolescant, le visage déchiré par la douleur. Et tant d'autres choses encore plus horribles défilent à toute vitesse. J'essaye en vain de fermer les yeux pour ne pas les voirs ; impossible. Soudain le sang qui sort des cadavres envahis le sol, d'abord doucement puis de plus en plus vite. Tout autours de moi devient rouge, mais ce n'est pas la simple couleur rouge, c'est du sang. Son odeur métalique envahis et mes sens en je n'entend plus rien, ne vois plus rien.

     

    Soudain, malgrés tout le sang autour de moi je perçois une voix un peu familière :

     

    - Debout Miss Tina. Il est l'heure de reprendre la route, le soleil se lève. Baies et brioche au lait au petit-déjeuner.

     

    Je sursaute et me réveille d'un seul coups. Ce n'était qu'un rêve ; un cauchemard. Je soupire de soulagement malgré que j'ai toujours le goût du sang dans la bouche. Cela fait deux jours que je fait le même cauchemard et je n'ai toujours pas compris pourquoi. Plusieurs questions consernant l'emprereur se bousculent dans ma tête mais je m'efforce de les inniorées ; pour l'instant du moin.

    - Très bien, merci. je répond à gabriel.

    Je ne sais pas trop pourquoi mais j'essaye de lui répondre poliment. Évidament ce n'est pas dans mes abitudes de répondre comme ça aux gens. J'ai vécus dans la rue avec des "grande personnes" qui nous insultaient, moi et mes amis.

    - Tu as de la famille ? je demande brusquement à Gabriel.

    20
    Vendredi 21 Mai à 20:08

    Gabriel:

    Il te répond l'air sombre et le regard perdu dans le vague, assis sur un rocher, tout en s'essuyant les mains avec un bout de chiffon.

    " J'en ai eu, oui. Un frère, deux sœurs, des parents... nous formions une belle famille heureuse, c'était un véritable "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". Enfin, je vous raconterais cette histoire plus tard si vous le désirez Miss, mais pour le moment je suppose que vous avez faim."

    Il se redresse et empoigne une serviette ainsi qu'une savonnette.

    " Je vais à la rivière, c'est à 100 mètres. Je fais au plus vite."

    21
    Vendredi 21 Mai à 20:22

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - D'accord.

    Je vérifia si il était bien parti puis je me "jetta" sur la nourriture, comme un loup affamé. Je savait que ce n'était pas une bonne manière de manger en engoufrant tout dans ma bouche mais j'avait tellement faim que j'entendis à peine la voix de ma meilleure amie, Anouk me dire "Tina ! Mange plus proprement !". Ah vrai dire elle me m'anquai quand même. Ont étaient ensembles depuis notre naissance et on ne faisait jamais quelque chose l'une sans l'autre. Je refoula une larme et l'espace d'un instant j'entrouvit son corps sans vie tout en sang. La vision s'estonpa lorsque je clignit des yeux orrifiée. Je termina de manger en vitesse et attendis le retour de Gabriel.

    22
    Samedi 22 Mai à 19:47

    Pour Tina:

    Gabriel revient quelques instants plus tard et, la mine fermée, se contente de ranger les affaires en silence. La mention de sa famille semble l'avoir rendu bien maussade. Enfin, vous repartez à cheval d'un bon pas.

    ***

    Quelques heures plus tard:

    " Vous allez être contente, Miss Tina, nous arrivons à Amion. Vous pourrez dormir dans un bon lit durant quelques jours. Nos chevaux ont besoin de se reposer et nous devons faire le plein de vivres ainsi que d'autres petites choses."

    23
    Samedi 22 Mai à 20:05

    Pour Métis:

    Andréa ne s'attendait certainement pas à un tel étalage de richesses. Aussi, il resta quelques secondes les bras ballants, la bouche grande ouverte, planté au milieu de cette chambre. Puis, se reprenant rapidement, il ouvrit grand la porte et courut après Métis.

    " C'est bien aimable à vous, Métis, de me proposer une si belle chambre. Mais je ne peux l'accepter. J'ai passé un engagement avec mes supérieurs; engagement que je dois tenir à partir du moment où vous avez accepté que je vous accompagne dans votre périple hors du palais. Il me faut assurer votre sécurité, et ce à chaque instant. C'est pourquoi je me dois de vous suivre où que vous alliez. De plus, il serait appréciable que ma chambre côtoie la vôtre. Ainsi, je n'aurais pas à dormir à même le sol devant votre porte."

    24
    Dimanche 23 Mai à 11:06

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - Vous allez être contente, Miss Tina, nous arrivons à Amion. Vous pourrez dormir dans un bon lit durant quelques jours. Nos chevaux ont besoin de se reposer et nous devons faire le plein de vivres ainsi que d'autres petites choses. dit Gabriel quelques heures plus tard alors qu'ils arrivaient devant une auberge.

    Tina aucha la tête, signe quelle était d'accord et soulagée de pouvoir se reposer dans un lit confortable au lieu de dormir sur le sol avec des fougères pour que cela soit un peu plus moelleux. Elle avait quelques crampes aux jamabes à force de rester sur les cheveaux.

    Elle regarda l'auberge de plus près tandis qu'ils s'approchaient au triple galop. L'auberge était ni trop petite ni trop grande. Elle était pourvue d'une façade de pierre avec quelques lierres, ici et là pour la rendre un peu plus jolie. Son toit était fait en paille et en terre pour que cela tienne chaud. Il y avait quelques fleurs de couleurs diverse et variées aux fenêtre. Devant la porte en bois il y avait des pierres en forme de cercle pour former des dalles disposées sur le sol pour créer un petit chemin pour ataindre l'auberge. Il y avait une écurie à côté pour que les cheveaux se reposent à l'abris du vent.

    Ils ralentirent l'allure à l'approche de l'auberge puis ils virèrent de côté pour aller déposer leurs cheveaux à l'écurie.

      • Dimanche 23 Mai à 11:27

        Gabriel:

        " Avant toute chose prenez donc un bain, Miss. Je monte la garde devant votre porte."

    25
    Dimanche 23 Mai à 11:58

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    Je prit un bon bain chaud puis je sortis de la pièce pour aller voir Gabriel :

    - Nous allons manger ?

    26
    Dimanche 23 Mai à 12:39

    Gabriel:

    " Pas tout de suite, Miss Tina. Nous avons pour l'heure d'autres préoccupations. Suivez-moi."

    Gabriel prend la direction du centre-ville, Tina sur ses talons. Plus grand que la moyenne et bien bâti grâce à son statut de garde, il se fraie aisément un chemin à travers la foule bruyante et agitée de cette fin de matinée; tirant la jeune fille à sa suite. C'est un véritable tourbillon de couleurs, d'odeurs délicieuses, de rires d'enfants et de cris de vendeurs, des froufrous accompagnant les pas des bohémiennes, des pas des chevaux et des verres que l'on rempli dans les tavernes ouvertes par cette chaleur de fin de printemps.

    Enfin, Gabriel tourne à un embranchement dans une ruelle plus tranquille et s'engouffre dans une boutique.

    PS: c'est une boutique d'antiquaire et d'alchimiste.

    27
    Mardi 25 Mai à 19:53

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - Pas tout de suite, Miss Tina. Nous avons pour l'heure d'autres préoccupations. Suivez-moi.  

    Ils prirent la direction du centre-ville Tina à la suite de Gabriel qui se frayait aisément un chemin parmis les passants. Puis à un embranchement il s'engagea dans une ruelle plus calme, Tina le suivit aussi vite qu'elle le put pour ne pas se faire semer puis Gabriel s'engoufra dans une boutique. Tina entra à son tour. Son regard balaya l'intérieur de la boutique. Il y avait des livres poussiéreux, des instruments d'alchimistes que Tina n'avait jamais vu. Et d'autres choses complexes que la jeune fille ne pouvait décrire. Elle se demanda dans quelle boutique Gabriel et elle avaient attérit. Elle jeta un coup d'oeil intérogateur à Gabriel puis elle lui demanda sens géner de ne pas parler bas :

    - Où sommes-nous ? Que faisons-nous là ? d'autres questions tournoyaient dans sa tête mais elle pensa que c'est deux questions étaent les principales. Elle n'était jamais entrée dans une boutique pareille et elle ne connaissait pas les bonnes manières, du moin elle ne souhaitait pas vraiment les apprendres. Et elle s'e fichait que quelqu'un lui fasse une remarque ou la regarde avec de grands yeux.

     

    28
    Mardi 25 Mai à 20:34

    Gabriel (pour Tina):

    " Il se trouve que le vieillard qui tient cette boutique est un ami. Un ami qui s'y connaît en armes aussi bien qu'en alchimie. C'est pourquoi nous sommes ici: il vous faut des armes pour apprendre à vous défendre vous-mêmes. Ma protection ne sera pas toujours suffisante, Miss."

    Dans votre dos vous entendez un fracas d'objets et une voix rauque grommelant des insultes.

    " Ah, tenez! Le voilà justement."

    29
    Vendredi 28 Mai à 19:11

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - Il se trouve que le vieillard qui tient cette boutique est un ami. Un ami qui s'y connaît en armes aussi bien qu'en alchimie. C'est pourquoi nous sommes ici: il vous faut des armes pour apprendre à vous défendre vous-mêmes. Ma protection ne sera pas toujours suffisante, Miss.

    J'allais répondre "Waouh ! Trop bien ! On va utiliser des armes, c'est super !" j'avais toujours voulut faire ça mais jamais je n'aurais penser pouvoir me battre réellement avec des armes. J'avait évidament quelques bases pour me défendre "au-cas-où" mais je n'était pas très douée en maniement des armes blanches. Je n'avait jamais utilisé des armes à feu et j'espérait que nous pourons en utiliser. Mais avant que j'ai pu dire un seul mot nous entendîmes dans notre dos, des objets tombés et une voix asser rauque lancer des insultes.

    - Ah, tenez ! Le voilà justement.

    Le viel homme qui sorti de derrière des étagères était vieux. Il avait des cheveux blancs sur sa tête quelques endroits sur son crânes n'avait pas de cheveux ; il était à moitié chauve. Il était asser mal rasé mais il n'avait pas de barbe. Il avait une simple chemise grise clair à carreaux plus foncé et un pantalon marron. Il avait de grosses chaussures marrons foncées et des yeux bleus glacés.

    Je me tourna vers lui en essayant de ne pas le dévisager comme si je n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi vieux. Maleureusement c'était le cas. La rare personne que j'avait vu et que je trouvait déjà vielle était une vielle dame (plus jeune que le viel homme qui se tenait devant moi et Gabriel) avec de longs cheveux roux clair presque blancs et des yeux verts, toujours vifs, à la recherche de quelque chose qui n'allait pas. Cette dame nous approtaient quelques fois de la nourriture lorsqu'on ne trouvait pas sufisament à manger et qu'on étaient trop fatigués pour voler quelque chose, elle avait essayée de nous élevers, nous les enfants dans la rue, et de nous apprendres les bonnes manières mais elle était morte il y avait quelques années même si elle n'était pas aussi vielle que l'homme.

    Je pencha la tête sur le côté en posant une question au viel homme :

    - Vous vous appellez comment ?

     

    PS : Si la description du viel homme ne te vas pas tu me dis et je change ;)

      • Dimanche 30 Mai à 21:14

        ( Non non t'inquiète elle est parfaite ^^ mais juste: il n'y a plus d'armes à feu juste des armes blanches)

      • Vendredi 11 Juin à 17:10

        (Ah oui, mince ! ^^')

    30
    Dimanche 30 Mai à 21:23

    Ewin, le vieillard:

    Il t'ignore royalement et s'exclame à l'intention de Gabriel: " Oh mais c'est toi Gab'! T'as mis le temps pour revenir me visiter."

    Tout à coup voilà que le vieil homme s'élance sur Gabriel engageant une sorte de combat amical. Leurs mouvements coordonnés et fluides font penser à une danse précise et incisive plus qu'à un échange de coups véritables. De plus, tout se déroule à une telle vitesse que des yeux peu habitués ne peuvent pas suivre l'échange. Enfin, ils cessent leur petit manège d'attaques et d'esquives et se fixent du regard sans un mot. Puis, ils échangent une accolade amicale; toujours sans un mot.

    " Je crois avoir ce qu'il te faut, la Miss." reprend le vieillard d'une voix calme en s'éloignant.

    A toi de choisir: Es-tu plutôt épée, poignard, arc, sabre, etc... Sachant qu'il te faut une combinaison de deux armes.

    31
    Vendredi 11 Juin à 17:14

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - Je crois avoir ce qu'il te faut, la Miss.

    Reprend le vieillard d'une voix étonament calme après son combat amical contre Gabriel.

    Il s'éloigne et je l'attend sans bouger ; je suis résolue à prouver que je ne suis pas une simple fillette, mais bien plus que ça.

    Hum... Peut-être sabre et poignard... En vrai je ne sais pas trop ^^'

      • Samedi 12 Juin à 12:16

        Le vieillard revient rapidement, un sabre et un poignard entre les mains. Il s'arrête quelques instants pour les contempler, acquiesce d'un mouvement de tête et te les tend.

        " Tiens les. Ce sont les armes qui choisissent leurs manieurs et non l'inverse. Montre-moi ce dont tu es capable et nous verrons si cela peut les satisfaire."

        Puis, il te fait signe d'aller dans une salle adjacente; qui est en fait une espèce de dojo.

    32
    Samedi 12 Juin à 12:23

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

     

    Je hoche la tête et je me dirige vers la salle d'à côté qui ressemble un peu à un dojo. Je tient toujours dans mes mains, les armes.

    - Que dois-je faire ? je demande un peu nerveusement.

      • Samedi 12 Juin à 16:36

        Gabriel:

        " Ne nous faites pas croire que vous ne connaissez pas déjà quelques mouvements de base; on peut le deviner à votre démarche. Montrez-nous donc ce que vous savez faire Miss Tina."

    33
    Samedi 12 Juin à 17:45

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - Ne nous faites pas croire que vous ne connaissez pas déjà quelques mouvements de base ; on peut le deviner à votre démarche. Montrez-nous donc ce que vous savez faire Miss Tina.

    Ce n'est pas faux. Ils n'ont pas tord.

    Je hoche la tête de haut en bas et je prend la sabre dans ma main droite. Je le fait virvolter et tourner devant moi puis je mime comme un combat face à quelqu'un d'imaginaire, parant les attaques et enchainant les ripostes. Puis pour finir je prend le poignard, bien seré dans ma main et je fait plusieurs coups meurtiers, ce que j'avait apris me revient facilement ; je sais que je suis assez douée avec un poignard et c'est l'arme avec l'aquelle je me débrouille le mieux.

    - Alors ? je leurs demande quand je termine mon "spectacle".

    34
    Samedi 12 Juin à 22:28

    Les deux hommes échangent un regard qui semble vouloir dire beaucoup de choses, puis Ewin prend la parole.

    Ewin, le vieillard:

    " Il semble que je ne me sois pas trompé. Elles t'ont choisi. Maintenant, c'est à toi de leur choisir un nom. Choisis bien: le nom que tu leur donnera déterminera votre destin commun."

      • Dimanche 13 Juin à 11:46

        (Un nom, genre, Gérard ... ? :)

      • Dimanche 13 Juin à 15:00

        (Je pensais plutôt à un truc dans le genre: Excalibur, etc... mais à toi de voir ^^ )

      • Lundi 14 Juin à 19:20

        (Ok, va pour un nom comme Excalibur ;)

    35
    Mercredi 16 Juin à 18:05

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    "Il semble que je ne me sois pas trompé. Elles t'ont choisi. Maintenant, c'est à toi de leur choisir un nom. Choisis bien : le nom que tu leur donnera déterminera votre destin commun."

    Je hoche encore une fois la tête tout en réfléchissant à deux noms qui je pourait donner aux armes.

    - Athéna pour le poignard et Excaburli pour le sabre...

    (Help ! Je trouve pas de noms ! "Excaburli" et très chelou et Athéna je sais pas trop... arf Tu n'aurais pas des idées stp ?)

      • Mercredi 16 Juin à 19:06

        ( Mercy, Nightfall, Espada, Nightingale, Hope, Lament, Seethe, Jaeger, Koopa, Nirvana, Eta, Blackout, Théta, Sigma ... je ne sais pas... je t'en donne plein voilà.)

      • Mercredi 16 Juin à 19:10

        (T'es trop forte ! Du coup je peut refaire l'ation de mon personnage ?)

      • Mercredi 16 Juin à 20:17

        ( XD heu mercii ^^ oui bien sûr tu peux!)

      • Vendredi 18 Juin à 16:26

        (Okii, merci !)

    36
    Vendredi 18 Juin à 17:26

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    "Il semble que je ne me sois pas trompé. Elles t'ont choisi. Maintenant, c'est à toi de leur choisir un nom. Choisis bien : le nom que tu leur donnera déterminera votre destin commun."

    Je hoche encore une fois la tête tout en réfléchissant à deux noms qui je pourait donner aux armes.

    - Voyons voir... Espada pour le poignard et Nirvana pour le sabre !

    37
    Samedi 19 Juin à 12:31

    Pour Tina:

    Les deux hommes esquissèrent une approbation discrète puis d'un accord commun, et silencieux, ils se prirent dans les bras pour se donner une grande accolade.

    ***

    Après un bon repas et quelques emplettes supplémentaires:

    Alors que Gabriel et toi rebroussez chemin vers l'auberge, traversant de ce fait une nouvelle fois le marché, un homme accourt sur l'estrade de la grande place, le souffle court, et hurle à s'en époumoner:

    " Ils... ils.... je les ai vu. Ils arrivent! Fuyez!! C'est la seconde Catastrophe!! Vite, vite, partez!!" S'il n'avait pas eu cet air terrifié et ce regard presque fou personne ne l'aurait cru. C'est donc justement parce que son attitude était encore plus inquiétante et révélatrice que ses paroles que la panique gagna le cœur de chacune des personnes présentes. En quelques secondes à peine ce fut le chaos. Les femmes hurlaient en se précipitant sur leurs enfants pour les protéger, les marchands tentaient tant bien que mal de récupérer le peu de possession qu'ils avaient et que la foule ingérable avait détruit en se ruant en tous sens... une agitation comme il en existait dans l'ancien temps, un temps oublié de la majorité.

    " ça commence..." murmure Gabriel.

    Comment vas-tu réagir à cette nouvelle?

    38
    Samedi 19 Juin à 19:33

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    Alors que nous allions vers notre auberge. Un homme accourt vers la grande place ou nous sommes et il crit comme pas possible :

    - Ils... ils.... je les ai vu. Ils arrivent ! Fuyez !! C'est la seconde Catastrophe !! Vite, vite, partez !!

    Il dit ça avec un regard presque fou, les yeux exorbités il a l'air vraiment térrifié. Tout les gens qui était tranquilement sur la place quelques instants plus tôt sont maintenant en train de courir dans tous les sens en criant de frayeur. Je penche la tête sur le côté, perplexe.

    - Ça commence..., murmure Gabriel d'une voix blanche.

    - Qu'est-ce qui commence ?  demanda Tina pas du tout perturbée par l'agitation allentour.

      • Dimanche 20 Juin à 17:37

        Gabriel:

        " Tu te souviens de ce que vous ont dit l'Empereur et son astronome? Qu'une deuxième catastrophe se profilait et que sans vous, les Elus, le monde et l'humanité seraient détruits... et bien c'était vrai. Mais là où ils se trompaient c'est qu'ils pensaient avoir un an devant eux or ça a déjà commencé."

    39
    Dimanche 20 Juin à 17:47

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    - Tu te souviens de ce que vous ont dit l'Empereur et son astronome? Qu'une deuxième catastrophe se profilait et que sans vous, les Elus, le monde et l'humanité seraient détruits... et bien c'était vrai. Mais là où ils se trompaient c'est qu'ils pensaient avoir un an devant eux or ça a déjà commencé.

    Une deuxième catastrophe ? Je me maudit intérieurement ; j'aurais dû écouter ce que l'empreur disait au lieu de laisser mon esprit vagabonder en repensant à mes souvenirs.

    Mais Gabriel a dit "vous" ce qui signifit moi et d'autres personnes, or je ne pense pas faire parti des Élus... Je n'ai ni pouvoirs ni dons et je ne voit pas comment une fille comme moi pourait être une Élus...

    - Mais je ne fait pas partis des Élus dont tout le monde parle..., je proteste de moin en moin convaincue de ne pas en faire partis. Je voudrait aussi que Gabriel me parle un peu plus des Élus mais je n'ose mais lui demander des espliquations de peur de passer pour quelqu'un de bête.

      • Mardi 6 Juillet à 12:08

        Gabriel:

        " Je peux vous assurer que vous en faites bien parti Miss Tina. Lorsqu'Astraa affirme quelque chose cela finit toujours par se révéler être vrai or c'est lui qui a édicté cette prophétie concernant les Elus et c'est lui encore qui a lu vos noms dans les étoiles. Sur ce, je crains de ne pas avoir le temps de vous donner d'avantage de précision. Mais avant tout allons vérifier si la menace est réelle... cet homme m'avait tout l'air d'être un ivrogne. Il est probable qu'il ait entendu une discussion privée entre deux gardes impériaux et que, sous le coup de la boisson, il se soit, disons... emporté."

        ***

        Après une longue et minutieuse vérification, le constat fut clair: l'hypothèse de Gabriel se révélait être exacte. Gabriel en informa les gardes impériaux présents afin qu'ils préviennent le peuple et bientôt tout revient dans l'ordre. Pourtant, un pli barrait le front de Gabriel dévoilant l'inquiétude qu'il tentait de cacher... Le cauchemar n'avait été aujourd'hui qu'une fausse alerte mais qu'en serait-il lorsqu'elle sera réelle?

    40
    Dimanche 11 Juillet à 09:31

    Tina Ashano - bleu vert comme ça

    Ce n'était qu'une fausse alerte. Tina était rassurée. Néanmoin, que ce passerait-il si la menace était réelle ? Les Elus feraient quoi ? En fesait-elle bien partie ? Les paroles de Gabriel concernants les Elus la tourmantait. Pourquoi serions nous différents ? Atons quelque chose que les autres n'ont pas ? Comment pourions nous les sauvés ?

    - Gabriel ? Je me demandait... Si je fesait partis des Elus, qu'est-ce que j'aurait en plus des autres ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :